Les grottes sacrées des Hautes Terres de L’Ouest Cameroun

Fovu à Baham

mardi 26 mai 2009

Fovu, BahamJ’ai souvent pensé allé voir ce site. Mais comme il fallait être accompagné, je redoutais d’avoir trop de difficultés. Or, parlant de mon projet à un ami, il me dit : « Si tu parles de grottes à l’Ouest, il ne faut pas que tu manques le plus grand site de l’Ouest. Fovu. »

Tout le monde au Cameroun connaît le Fovu de Baham.
Fovu de Baham, c’est comme l’Aigle de Dschang, Le Tonnerre de Yaoundé ou le Mont Cameroun de Buea, c’est le nom de l’équipe de football locale.
Mais plus que ça, Fovu, c’est l’un des lieux les plus sacré de l’Ouest. Les populations font des pèlerinages pour venir à Fovu se faire bénir, faire des offrandes, ou voir un Kemsi.

Et mon ami de préciser : « tu sais Olivier, mon grand-père est le gardien de Fovu. Il s’occupait de Fovu avant que le premier roi des Baham n’arrive. » (grand-père est à prendre au sens large, au sens d’aïeul).

Fovu est un immense site où reposent des pierres granitiques patatoïdales. Pour ceux qui connaissent, cela ressemble énormément à Huel Goat, en Bretagne, lieux habitée par les fées. Le site est esthétiquement très beau, et la présence à mes côtés d’un membre successeur m’ouvre les portes.

Lorsque l’on arrive dans « la cathédrale », je comprends pourquoi ce lieu est devenu sacré. Une énorme pierre, 40m de long, 20m de large, 15m de haut, semble posée dans le vide. On ne voit pas les « piliers » qui la tiennent en suspension, mais on peut marcher sous cette pierre, qui recouvre une surface de 100-150m2. On a beau chercher, l’équilibre semble impossible. Selon la tradition, ce sont les dieux qui auraient déposé cette pierre depuis le ciel.

Interdit de faire des photos, donc le mystère reste entier.

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0