Les grottes sacrées des Hautes Terres de L’Ouest Cameroun
Accueil > Le blog de l’expédition 2010 > Rendez-vous à Dschang

Rendez-vous à Dschang

Je multiplie les entretiens à Dschang.
D’anciennes connaissances, des contacts recommandés, les visites de courtoisie, les passages obligés.

Je retrouve René, un vieux grand-père que j’ai rencontré il y a plus de 4 ans. J’aime le comparer à un alambic. Il faut passer de nombreuses heures avec lui pour récolter quelques gouttes précieuses, uniques, d’éléments de compréhension de la culture Bamiléké. J’ai dû passer plus d’une centaine d’heures à discuter avec lui, à échanger sur des futilités, qui se transforment progressivement et nous amènent sur des terrains originaux.

Je le rencontre toujours en matinée, dans le même cadre, un vieux bureau encombré de papiers désordonnés, de vieux livres, de revues jaunies. L’odeur du tabac imprègne les lieux. Quelques tableaux de peintres locaux sont accrochés sous une peau de python de 5m qui court le long du mur. Des statuettes sont posées ça et là.

Je rencontre l’adjoint au maire de Fongo Tongo, une commune qui m’intéresse particulièrement par sa configuration géologique. Passionné, cet homme se lance sans compter dans son activité municipale, pour développer cette grande commune rurale perdue dans les montagnes, nouvellement créée.
Il s’intéresse à titre personnel aux grottes, et les noms fusent : Too folah, Apang, Too lepit, Kwisem… Nous convenons d’un rendez-vous dans quelques jours avec le chef Fossong Ellelem, qui m’accueillera dans son village.

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0